De la biodiversité dans la cité

Cultiver l’innovation

Chaque jour, des centaines de camions alimentent Bruxelles, aggravant embouteillages et pollution. Par nature, les grandes villes sont fortement dépendantes de l’extérieur pour leur approvisionnement alimentaire. Pour renforcer leur résilience, nombre d’entre elles tentent toutefois de regagner une part d’autonomie en relocalisant de la production.

Bruxelles participe avec enthousiasme à cette tendance internationale. La Région attache une attention particulière aux terres agricoles encore en activité, tout en accueillant des projets innovants. Maraîchage, bergerie, ruches, champignonnières, insectes, élevages d'escargots et autres systèmes d’aquaponie valorisent des caves, des toitures et des terrains inoccupés, parfois mis à disposition par des entreprises ou des institutions publiques.

Une moisson d’avantages

Cette diversité de productions locales ne suffira bien entendu pas à nourrir tous les Bruxellois et les apports extérieurs, venant notamment de la zone péri-urbaine, seront toujours nécessaires. La Stratégie Good Food vise cependant un objectif ambitieux de 30% d’autosuffisance en fruits et légumes non transformés à l'horizon 2035.

Au-delà de la production, ces initiatives présentent des intérêts majeurs pour la ville, principalement :

  • une richesse pour la biodiversité,
  • une réduction des transports,
  • un potentiel d’emplois,
  • des productions alimentaires plus écologiques,
  • une amélioration du cadre de vie.

De la terre à l’assiette

L’agriculture urbaine n’est pas réservée aux professionnels. Le petit maraîchage est accessible à tous puisqu’il peut se pratiquer sur des surfaces très réduites. 85% des Bruxellois ont accès à des jardins, cours, terrasses, balcons et toitures, autant d’espaces mobilisables pour quelques cultures comestibles. Quoi de plus joli qu’un pommier dans son jardinet ou de plus délicieux que des tomates cerises muries sur son balcon ?

Des centaines de parcelles potagères offrent également la possibilité de produire et manger des produits biologiques à prix imbattables ! Ils constituent en outre un formidable outil pédagogique qui reconnecte les Bruxellois à la terre, aux variétés locales et à la saisonnalité et ouvrent de beaux espaces de rencontre et de convivialité. Pensez-y pour votre consommation personnelle, votre école, votre association ou votre future activité professionnelle et trouvez les ressources nécessaires pour démarrer dans ce portail Good Food.