Eveiller le palais des futurs gourmets

L’alimentation nous concerne tous, au quotidien, de la naissance à la fin de la vie. Quand il s’agit de la jeunesse, les enjeux alimentaires s’avèrent toutefois particulièrement importants.

Semer dès le printemps

Pour tout apprentissage, plus on s’y prend tôt, mieux c’est ancré. Pour stimuler l’ouverture aux nouvelles saveurs et installer de bonnes habitudes alimentaires, rien de tel que de commencer dès le plus jeune âge. A la crèche comme à domicile, des préparations maison à base de produits frais, locaux et de saison assurent parfaitement la qualité nutritionnelle indispensable aux tout-petits.

Jusqu’à la dernière miette

Par sa fonction pédagogique, l’école joue un rôle clé dans la transition du système alimentaire. Par chance, le thème de l’alimentation, avec ses multiples implications économiques, écologiques et sociales, offre une richesse infinie de pistes d’apprentissages et d’animations. Le sujet peut être exploité dans presque toutes les matières scolaires et à tout niveau, mais également par tout éducateur ou structure organisant des activités jeunesse :

  • école des devoirs,
  • activités extrascolaires,
  • maisons de jeunes,
  • centres sportifs,
  • académies,
  • bibliothèques,
  • centres de stages,
  • etc.

Nombre d’établissements et associations ont, par exemple, déjà découvert l’important potentiel des potagers, non seulement en termes de sensibilisation mais également de convivialité, pour le plus grand bonheur des producteurs en herbe !

Partager le gâteau

Parallèlement à leur mission pédagogique, les cantines et cafétérias accueillant des enfants disposent d’une opportunité unique de contribuer à l’égalité d’accès à une alimentation durable et de qualité. Et il s'agit là d'un enjeu de société crucial quand on sait que la « malbouffe » touche davantage les publics fragilisés, creusant encore les inégalités sociales et de santé déjà fortement marquées en Région bruxelloise.

La consommation alimentaire dans les crèches, les écoles et les universités représente par ailleurs des volumes considérables.  L'engagement de celles-ci pour une offre Good Food participe au renforcement des filières d’approvisionnement, pouvant entraîner des améliorations logistiques et des baisses des prix bénéfiques à tous. Il en va de la responsabilité des pouvoirs publics de montrer l’exemple et de soutenir le mouvement dans les établissements dont ils assurent la gestion.

Mangeurs d’avenir

Initiatives de sensibilisation et évolutions dans l’offre contribuent à cultiver une belle récolte de futurs citoyens, convaincus de l’importance d’un système alimentaire plus respectueux des hommes et de la planète. Elles ensemencent aussi les consciences d’aujourd’hui quand les jeunes coiffent leur casquette d’ambassadeurs auprès de leur entourage.

Envie d’en savoir plus sur les initiatives menées dans les établissements scolaires ?  Découvrez dans ce portail Good Food une foison de projets inspirants et d’outils à votre disposition : accompagnements, formations, dossiers pédagogiques, jeux, animations, visites, etc. !

Pour plus d'informations sur la Good Food à l'école, rendez-vous sur le site de Bruxelles Environnement.