La stratégie Good Food

Vers un système alimentaire durable en Région de Bruxelles-Capitale

La Stratégie Good Food, c’est bien plus qu’un slogan. Cette politique publique volontariste, lancée et portée par la Région de Bruxelles-Capitale pour une durée de cinq ans (2016-2020), vise à placer l’alimentation au cœur de la dynamique urbaine, en l’abordant dans toutes ses dimensions, économiques, sociales et environnementales.

Pour atteindre ses objectifs, elle entend encourager et fédérer les nombreuses initiatives de terrain, existantes et à venir, de la fourche à la fourchette.

La Stratégie bruxelloise Good Food affiche une double ambition :

  • « mieux produire », c’est-à-dire cultiver et transformer localement des aliments sains et respectueux de l’environnement ;
  • « bien manger » ou rendre accessible à tous une alimentation savoureuse et équilibrée, composée d’un maximum de produits locaux.

Dès sa conception, la Stratégie s’est appuyée sur la participation des acteurs de la chaine alimentaire, au travers d’un processus de co-construction de plusieurs mois qui a réuni une centaine de participants.

Le résultat a fait émerger une vision commune pour 2035 et un programme composé de 7 axes stratégiques :

  1. augmenter la production alimentaire locale et durable,
  2. accompagner la relocalisation et la transition d'une offre durable pour tous,
  3. accompagner la transition de la demande pour tous,
  4. développer une culture alimentaire « Good Food » durable et désirable,
  5. réduire le gaspillage alimentaire,
  6. penser et favoriser les systèmes alimentaires de demain,
  7. assurer la gouvernance de la mise en oeuvre de la stratégie.

L’ensemble des axes se décline en une quinzaine d’actions concrètes, telles que la promotion de l’autoproduction durable, l’accélération de la transition des cantines et restaurants, l’accompagnement des citoyens et des familles ou la valorisation des invendus alimentaires.

Les priorités de la Stratégie sont les suivantes :

  • le développement de la production alimentaire locale (Bruxelles et sa périphérie), dans une approche écologique et innovante, pour atteindre une autonomie de 30% en fruits et légumes à l’horizon de 2035 ;
  • la sensibilisation et l’implication des citoyens dès le plus jeune âge ;
  • la réduction du gaspillage alimentaire de 30% d’ici à 2020 ;
  • la prise en compte des spécificités sociales et multiculturelles de notre capitale dans le développement des actions.

Enfin, les politiques et les administrations responsables ont fixé des principes directeurs qui doivent guider la gouvernance de la Stratégie tout au long de sa mise en œuvre :

  • l’inclusion et la prise en compte des spécificités sociales et multiculturelles de la ville,
  • l’exemplarité des pouvoirs publics,
  • l’implication et la responsabilisation de tous les acteurs de la chaîne alimentaire aux niveaux régional et local,
  • des méthodologies de changements de comportements adaptées aux différents publics cibles et s’appuyant sur les tissus locaux existants,
  • l’autonomisation et l’augmentation de la capacité des acteurs à développer leurs propres projets, par le développement de compétences, de partenariats et de projets locaux.

La Stratégie a été adoptée par le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale le 17 décembre 2015. Bruxelles Environnement et la cellule agriculture du SPRB en coordonnent la mise en œuvre.