Engagements Good Food

On distingue 3 secteurs d’activités qui comportent chacun 3 catégories d’acteurs commerciaux pour lesquels les critères Good Food sont spécifiques.

Les cantines et les restaurants sont considérés comme une cible prioritaire de la stratégie Good Food pour lesquelles un label a été développé.

Le label resto Good Food et cantine Good Food ont chacun leur liste de critères qui sont contrôlés sur place par un contrôleur externe. Des documents justificatifs sont demandés au restaurant ou à la cantine pour prouver les critères

 

Il y a 4 catégories d’engagements :

  1. Alimentation locale;
  2. Alimentation saine, de saison et équilibrée; 
  3. Lutte contre le gaspillage alimentaire;
  4. Eco-gestion.

Les engagements de chaque catégorie peuvent être obligatoires ou optionnels

Production :  

Acteur qui assure l’élevage des animaux et lacréation de produits d’origine animale pour l’usage des humains

  • Alimentation loc​​​​ale

Engagement obligatoire :

L’exploitation du producteur doit être située soit:

- Sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale ou en Brabant Flamand ou Wallon;

- Située en Belgique et le producteur livre sa production à Bruxelles.

Engagement optionnel :

Le producteur pratique la vente directe sur son lieu d'exploitation ou chez le client ou il travaille en circuit court (il y a maximum un intermédiaire entre le consommateur et le producteur).

 

  •       Alimentation saine, de saison et équilibrée

Engagements obligatoires :

Le producteur respecte tous les engagements suivants qui correspondent aux cahiers des charges bio :

- Adapter le choix des souches et des races à l’environnement local;

- Assurer une production liée au sol et de plein air;

- Assurer une densité par individu adéquate en fonction des espèces, le bâtiment d’élevage assure le bien-être des animaux (aération, isolation, ...);

- Nourrir les animaux de l’exploitation avec des aliments biologiques et majoritairement locaux, le gavage est interdit, les jeunes mammifères sont nourris au lait maternel;

- Ne pas utiliser d'OGM ni d'intrants chimiques;

- Favoriser les espèces rustiques et indigènes;

- Favoriser la reproduction naturelle;

- Limiter au strict minimum les mutilations (écornage, …);

- Limiter au maximum les traitements contre les maladies et utiliser des traitements respectueux de l'environnement, la santé des animaux est basée sur la prévention;

- Préserver et améliorer le capital sol, air, eau et biodiversités des écosystèmes.

Engagement optionnel :

La production est certifiée bio.

 

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le producteur s’engage à mener au minimum une des actions suivantes en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire :

- Le producteur utilise une plateforme de distribution d’invendus comme « la bourse aux dons » ou « Foodwe » pour donner ou vendre à prix réduit son surplus de production;

- Le producteur collabore avec un acteur de l’aide alimentaire à qui il donne régulièrement son surplus de production;

- Le producteur mène d’autres actions pour la lutte contre le gaspillage.

 

  • Ecogestion

Engagements optionnels:

- Le producteur soutient la démarche "zéro déchet" : il limite la production de déchets liés à son exploitation ; il s’inscrit dans une logique de circularité (récupération déchets > ressources);

- Le producteur optimise la logistique des transports (limite les distances, maximise le taux de remplissage, favorise la mobilité douce);

- Le producteur poursuit une logique low-energy (mécanisation douce, traction animale, énergies renouvelables, mobilité douce, …) et il est économe en eau et minimise les pollutions (eau, sol, air);

- Le producteur favorise la transparence, vous garantit la traçabilité de ses produits et est ouvert à toute démarche visant à connaître son fonctionnement et ses produits (par ex. visite de son exploitation);

- Le producteur est acteur ISP, EES, ETA / emploie des travailleurs ou à destination d'un public précarisé / en décrochage social;

- Le producteur développe des processus d'implication des travailleurs et/ou du consommateur dans son exploitation, leur participation active au fonctionnement de l'entreprise et décisions (autocueillette, coopérative, ...).

 

Acteur qui assure la culture de végétaux pour l’usage des humains

  • Alimentation locale

Engagement obligatoire :

Son exploitation doit être située soit:

- Sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale ou en Brabant Flamand ou Wallon;

- Située en Belgique et le producteur livre sa production à Bruxelles.

Engagement optionnel 

Le producteur pratique la vente directe sur son lieu d'exploitation ou chez le client ou il travaille en circuit court : il y a maximum un intermédiaire entre le consommateur et le producteur.

 

  • Alimentation saine, de saison et équilibrée

Engagements obligatoires :

Le producteur respecte tous les engagements suivants qui sont en accord avec les critères du cahier des charges bio:

- Utiliser des semences ou des plants bios;

- Utiliser des fertilisants naturels;                    

- Eviter ou limiter le plus possible l’utilisation d’intrants chimiques (amendements, engrais, etc);

- Eviter ou limiter les traitements chimiques contre les maladies, les mauvaises herbes, les parasites;

- Ne pas utiliser d’OGM;

- Ne pas utiliser de semences enrobées de produits phytopharmaceutiques de synthèse;

- Favoriser une diversité de fruits, légumes, céréales rustiques, indigènes;

- Eviter la production sous serres chauffées.

Engagement optionnel :

La production est certifiée bio.

 

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le producteur s’engage à mener au minimum une des actions suivantes en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire :

- Le producteur utilise une plateforme de distribution d’invendus comme la « bourse aux dons » ou « Foodwe » pour donner ou vendre à prix réduit le surplus de production;

- Le producteur collabore avec un acteur de l’aide alimentaire à qui il donne régulièrement le surplus de production;

- D’autres actions contre le gaspillage.   

 

  • Ecogestion

Engagements optionnels :

- Le producteur soutient la démarche "zéro déchet" : limite la production de déchets liés à son exploitation ; il s’inscrit dans une logique de circularité (récupération déchets > ressources);

- Le producteur optimise la logistique des transports (limite les distances, maximise le taux de remplissage, favorise la mobilité douce); 

- Le producteur poursuit une logique low-energy (mécanisation douce, traction animale, énergies renouvelables, mobilité douce, …) et il est économe en eau et minimise les pollutions (eau, sol, air); 

- Le producteur favorise la transparence, il garantit la traçabilité des produits et il est ouvert à toutes démarches visant à connaître son fonctionnement et ses produits (par ex. visite de son exploitation);

- Le producteur est acteur ISP, EES, ETA / employant des travailleurs ou à destination d'un public précarisé / en décrochage social;

- Le producteur développe des processus d'implication des travailleurs et/ou du consommateur dans son exploitation, sa participation active au fonctionnement de l'entreprise et décisions (autocueillette, coopérative...).

Acteur qui fabrique, à partir de produits agroalimentaires, des produits alimentaires intermédiaires ou propres à la consommation

  • Alimentation locale

Engagement obligatoire:

Son lieu de transformation est:

- Soit situé sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale et le transformateur vend ou livre à Bruxelles;

- Soit situé en Belgique et il vend ou livre à Bruxelles.

Engagement optionnel:

- Le transformateur se fournit au minimum chez 1 distributeur / producteur bruxellois répondant aux critères obligatoires 'Goodfood'

- Le transformateur se fournit au minimum chez plus de 2 distributeurs / producteurs bruxellois répondant aux critères obligatoires 'Goodfood'

- Quand il a le choix, le transformateur privilégie la matière première régionale ou belge

- Le transformateur pratique la vente directe sur son lieu d'exploitation ou chez le client

 

  • Alimentation saine, de saison et équilibrée

Engagements obligatoires:

Le transformateur respecte tous les engagements suivants :

- Privilégier les produits agricoles frais (1ère gamme) comme matière première;

- Dans la conception des produits, privilégier les ingrédients certifiés bio ou respectant les principes Good Food prévus pour les producteurs;

- Utiliser majoritairement des produits belges comme matière première;

- Exclure les produits de 5e gamme;

- Eviter les additifs susceptibles de dénaturer le produit : arôme de synthèse, exhausteur de goût ou édulcorant de synthèse, …;

- Eviter les matières grasses hydrogénées;

- Eviter le rayonnement ionisant pour la conservation des produits;

- Pour les produits de la mer, privilégier les produits provenant d'élevages certifiés bio / soit issus de méthodes de pêche respectueuses de la mer;

- Privilégier les ferments et levures naturels aux ferments et levures chimiques.

Engagement optionnel:

Ses transformations sont certifiées bio.

 

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le transformateur mène au minimum une des actions suivantes en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire:

- Le transformateur réintègre le surplus dans sa production;

- Le transformateur utilise des invendus comme ingrédients de ses préparations;

- Le transformateur utilise une plateforme de distribution d’invendus comme la bourse aux dons ou Foodwe pour donner ou vendre à prix réduit son surplus de production;

- Le transformateur collabore avec un acteur de l’aide alimentaire à qui il donne régulièrement son surplus de production;

- D’autres actions contre le gaspillage.

 

  • Ecogestion

Engagements optionnels:

- Le transformateur soutient la démarche "zéro déchet": limite la production de déchets liés à son exploitation; s'inscrit dans une logique de circularité (récupération déchets > ressources);

- Le transformateur optimise la logistique des transports  (limite les distances, maximise le taux de remplissage, favorise la mobilité douce);

- Le transformateur poursuit une logique low-energy (mécanisation douce, traction animale, énergies renouvelables, mobilité douce,…) et économe en eau et minimise les pollutions (eau, sol, air);

- Le transformateur favorise la transparence , il garantit la traçabilité de ses produits et est ouvert à toutes démarches visant à connaitre son fonctionnement et ses produits (par ex. visite de son exploitation);

- Le transformateur est acteur ISP, EES, ETA / employant des travailleurs ou à destination d'un public précarisé / en décrochage social;

- Le transformateur développe des processus d'implication des travailleurs et/ou du consommateur dans son exploitation, leur participation active au fonctionnement de l'entreprise et décisions ( coopérative ;..);

- Le transformateur utilise des produits fairtrade.

Distribution :

Opérateur qui achète et qui revend sans modifier, ni l’emballage ni l’étiquetage des produits. Ne commercialise pas au consommateur ou à l’utilisateur final.

  • Alimentation locale

Engagements obligatoires:

- Soit le commerce de gros est implanté sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale et fournit des commerces ou Horeca bruxellois;

- Soit le commerce de gros est implanté en Belgique et fournit des commerces ou Horeca bruxellois.

Engagements optionnels:

- Le grossiste se fournit au minimum chez 1 producteur / transformateur répondant aux critères Good Food obligatoires;

- Le grossiste se fournit au minimum chez plus de 2 producteurs / transformateurs répondant aux critères Good Food obligatoires.

 

  • Alimentation saine, de saison et équilibrée

Engagements obligatoires :  

Le commerce de gros respecte tous les engagements suivants :

- Proposer majoritairement des produits certifiés bio ou issus de productions (élevages et cultures, transformations) qui respectent les engagements Good Food prévus pour les producteurs et les transformateurs;

- Favoriser la saisonnalité et l'origine locale (qu'il met en avant, selon les saisons);

- S'informer et communiquer sur la provenance, mode de production et traçabilité des produits;

- Pour les produits de la mer, privilégier les produits provenant d'élevages certifiés bio / soit issus de méthodes de pêche respectueuses de la mer.

Engagement optionnel :

Le commerce est certifié bio.

 

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le commerce mène au minimum une des actions suivantes en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire :

- Le grossiste utilise une plateforme de distribution d’invendus comme la « bourse aux dons » ou « Foodwe » pour donner ou vendre à prix réduit son surplus de production;

- Le grossiste collabore avec un acteur de l’aide alimentaire à qui il donne régulièrement son surplus de production;

- Le grossiste mène d’autres actions contre le gaspillage.

 

  • Ecogestion

Engagements optionnels :

- Le grossiste soutient la démarche "zéro déchet" : limite la production de déchets liés à son exploitation; s'inscrit dans une logique de circularité (récupération déchets > ressources);

- Le grossiste optimise la logistique des transports  (limite les distances, maximise le taux de remplissage, favorise la mobilité douce);

- Le grossiste poursuit une logique low-energy (mécanisation douce, traction animale, énergies renouvelables, mobilité douce,…) et économe en eau et minimise les pollutions (eau, sol, air);

- Le grossiste favorise la transparence , il garantit la traçabilité de ses produits et est ouvert à toutes démarches visant à connaitre son fonctionnement et ses produits (par ex. visite de son exploitation);

- Le grossiste est acteur ISP, EES, ETA / employant des travailleurs ou à destination d'un public précarisé / en décrochage social;

- Le grossiste développe des processus d'implication des travailleurs et/ou du consommateur dans son exploitation, leur participation active au fonctionnement de l'entreprise et décisions ( coopérative ;..);

- Le grossiste vend des produits fairtrade.

Opérateur qui ne fait que commercialiser des produits au consommateur final

  • Alimentation locale

Engagement obligatoire :

Le détaillant est implanté sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

Engagements optionnels:

- Le détaillant se fournit au minimum chez 1 grossiste / producteur bruxellois répondant aux critères 'Goodfood' obligatoires;

- Le détaillant se fournit chez plus de 2 grossiste / producteur bruxellois répondant aux critères 'Goodfood' obligatoires.

 

  • Alimentation saine, de saison et équilibrée 

Engagements obligatoires:

Le détaillant respecte tous les engagements suivants :

- Proposer majoritairement de produits bio ou issus de productions (élevages et cultures, transformations) qui respectent les engagements Good Food prévus pour les producteurs et les transformateurs;

- Favoriser la saisonnalité et l'origine locale (qu'il met en avant dans son espace de vente, selon les saisons);

- S'informer et communiquer sur la provenance, mode de production et traçabilité des produits;

- Encourager la consommation de produits de 1ère gamme et ceux visant la fabrication "maison" via par exemple la diffusion des recettes;

- Pour les produits de la mer, privilégier les produits provenant d'élevages certifiés bio / soit issus de méthodes de pêche respectueuses de la mer.

Engagement optionnel :

Le commerce est certifié bio.

 

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le détaillant mène au minimum une des actions suivantes en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire :

- Le détaillant utilise une plateforme de distribution d’invendus comme la « bourse aux dons » ou « Foodwe » pour donner ou vendre à prix réduit son surplus de production;

- Le détaillant collabore avec un acteur de l’aide alimentaire à qui il donne régulièrement son surplus de production;

- Le détaillant mène d’autres actions pour lutter contre le gaspillage;

 

  • Ecogestion

Engagements optionnels :

- Le détaillant soutient la démarche "zéro déchet": limite la production de déchets liés à son exploitation; s'inscrit dans une logique de circularité (récupération déchets > ressources);

- Le détaillant optimise la logistique des transports  (limite les distances, maximise le taux de remplissage, favorise la mobilité douce);

- Le détaillant poursuit une logique low-energy (mécanisation douce, traction animale, énergies renouvelables, mobilité douce,…) et économe en eau et minimise les pollutions (eau, sol, air);

- Le détaillant favorise la transparence , il garantit la traçabilité de ses produits et est ouvert à toute démarche visant à connaitre son fonctionnement et ses produits (par ex. visite de son exploitation);

- Le détaillant est acteur ISP, EES, ETA / employant des travailleurs ou à destination d'un public précarisé / en décrochage social;

- Le détaillant développe des processus d'implication des travailleurs et/ou du consommateur dans son exploitation, leur participation active au fonctionnement de l'entreprise et décisions ( coopérative ;..);

- Le détaillant vend des produits fairtrade.

Acteur économique/opérateur commercialisant directement une production aux consommateurs finaux mais ne disposant pas d’une surface commerciale propre

  • Alimentation locale

Engagements obligatoires :

Le distributeur est implanté soit :

- Sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale et livrez à Bruxelles.

- En Belgique et livrez à Bruxelles.

Engagements optionnels :

- Le distributeur se fournit au minimum chez 1 grossiste / producteur bruxellois répondant aux critères 'Goodfood' obligatoires;

- Le distributeur de fournit chez plus de 2 grossistes / producteurs bruxellois répondant aux critères 'Goodfood' obligatoires.

 

  • Alimentation saine, de saison et équilibrée  

Engagements obligatoires :

Le distributeur respecte tous les engagements suivant :

- Proposer majoritairement des produits bio ou issus de productions (élevages et cultures, transformations) qui respectent les engagements Good Food prévus pour les producteurs et les transformateurs ;

- Favoriser la saisonnalité et l'origine locale (qu'il met en avant, selon les saisons) ; avec mise en avant des producteurs ;

- S'informer et communiquer sur la provenance, mode production et traçabilité des produits ;

- Encourager la consommation de protéines végétales ;

- Encourager la consommation de produits de 1ère gamme et ceux visant la fabrication "maison" via par exemple la diffusion de recettes ;

- Pour les produits de la mer, privilégier les produits provenant d'élevages certifiés bio / soit issus de méthodes de pêche respectueuses de la mer.

Engagement optionnel  :

Le distributeur est certifiée bio.

 

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le distributeur mène une des actions suivantes en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire :

- Il utilise une plateforme de distribution d’invendus comme la « bourse aux dons » ou « Foodwe » pour donner ou vendre à prix réduit son surplus de production ;

- Il collabore avec un acteur de l’aide alimentaire à qui il donne régulièrement son surplus de production ;

- D’autres actions pour la lutte contre le gaspillage.

 

  • Ecogestion     

Engagements optionnels :

- Le distributeur soutient la démarche "zéro déchet" : limite la production de déchets liés à son exploitation; s'inscrit dans une logique de circularité (récupération déchets > ressources) ;

- Le distributeur optimise la logistique des transports  (limite les distances, maximise le taux de remplissage, favorise la mobilité douce) ;

- Le distributeur poursuit une logique low-energy (mécanisation douce, traction animale, énergies renouvelables, mobilité douce,…) et économe en eau et minimise les pollutions (eau, sol, air) ;

- Le distributeur favorise la transparence, il garantit la traçabilité de ses produits et est ouvert à toutes démarches visant à connaitre son fonctionnement et ses produits (par ex. visite de son exploitation) ;

- Le distributeur est acteur ISP, EES, ETA / employant des travailleurs ou à destination d'un public précarisé / en décrochage social ;

- Le distributeur développe des processus d'implication des travailleurs et/ou du consommateur dans son exploitation, leur participation active au fonctionnement de l'entreprise et décisions ( coopérative ;..) ;

- Le distributeur vend des produits fairtrade.

 

Restauration : 

Le label cantine Good Food a une liste de critères Good Food. Des documents justificatifs sont demandés à la cantine pour prouver ces critères, un contrôle sur place est effectué par un contrôleur indépendant. Le label Good Food est gratuit.

Plus d’informations sur le label ici

Le label resto Good Food a une liste de critères Good Food. Des documents justificatifs sont demandés au restaurant pour prouver ces critères. Un contrôle sur place est effectué par un contrôleur indépendant. Le label Good Food est gratuit.

Plus d’informations sur le label ici.

Service de livraison de produits alimentaires lors de séminaires, événements, fêtes etc, ..

  • Alimentation locale

Engagement obligatoire :

Le traiteur est implanté soit :

- Sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale et livre à Bruxelles ;

- En Belgique et livre à Bruxelles.

Engagements optionnels :

- Le traiteur se fournit au minimum chez 1 grossiste / producteur bruxellois répondant aux critères 'Goodfood' obligatoires ;

- Le traiteur se fournit chez plus de 2 grossistes / producteurs bruxellois répondant aux critères 'Goodfood' obligatoires.

 

  • Alimentation saine, de saison et équilibrée 

Engagements obligatoires :

Le traiteur respecte tous les engagements suivants :

- Avoir une offre végétarienne équilibrée pour des zakouskis, entrées, plats ;

- Privilégier les fruits et légumes belges et de saison ;

- Privilégier les produits certifiés bio ou respectant les engagements Good Food prévus pour les producteurs et transformateurs ;

- Proposer un dessert avec des fruits de saison (belges) et frais.

Engagements optionnels :

- Le traiteur s’engage à ne pas proposer de tomates fraîches et concombres  en hiver (de novembre à mai) et communique auprès des clients sur cette décision ;

- Le restaurateur n'utilise que des produits frais de première gamme pour tous les plats servis ;

- Le traiteur est certifié bio.

 

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le traiteur mène au minimum une des actions suivantes en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire  :

- Le traiteur utilise une plateforme de distribution d’invendus comme la bourse aux dons ou Foodwe pour donner ou vendre à prix réduit son surplus de production ;

- Le traiteur collabore avec un acteur de l’aide alimentaire à qui il donne régulièrement son surplus de production ;

- Le traiteur réutilise le surplus de préparation dans d’autres recettes ;

- Le traiteur utilise des invendus comme ingrédients pour ses préparations ;

- Le traiteur propose des boites pour que les participants des évènements puissent repartir avec les surplus du buffet ;

-  D’autres actions pour la lutte contre le gaspillage.

 

  • Ecogestion

Engagements optionnels :

- Le traiteur soutient la démarche "zéro déchet" : limite la production de déchets liés à son exploitation; s'inscrit dans une logique de circularité (récupération déchets > ressources) ;

- Le traiteur optimise la logistique des transports  (limite les distances, maximise le taux de remplissage, favorise la mobilité douce) ;

- Le traiteur poursuit une logique low-energy (mécanisation douce, traction animale, énergies renouvelables, mobilité douce,…) et économe en eau et minimise les pollutions (eau, sol, air) ;

- Le traiteur favorise la transparence , il garantit la traçabilité de ses produits et est ouvert à toutes démarches visant à connaitre son fonctionnement et ses produits (par ex. visite de son exploitation) ;

- Le traiteur est acteur ISP, EES, ETA / employant des travailleurs ou à destination d'un public précarisé / en décrochage social ;

- Le traiteur développe des processus d'implication des travailleurs et/ou du consommateur dans son exploitation, leur participation active au fonctionnement de l'entreprise et décisions ( coopérative ;..) ;

- Le traiteur vend des produits fairtrade.