Tas d'beaux restes!

Petite description du projet :

'Tas d'beaux restes!' est un atelier culinaire pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Notre public cible est le public des Centres Culturels (CC) et des Maisons Médicales (MM) à Bruxelles (NL + FR). Pendant le projet Good Food nous avons collaboré avec six Maisons Médicales: MM La Perche, MM AsaSo, MM Des Primeurs, MM 1190, MM du Miroir et MM De Brug / la Passerelle.

 

Les outils créés :

Nous avons créé pour le projet Good Food un carnet avec des recettes et des outils de sensibilisation au gaspillage alimentaire. Des astuces et conseils ont été rassemblés afin de favoriser la réduction du gaspillage, voire l'annihiler. Nous avons aussi créé une mini-expositon interactive à base d’un questionnaire pour découvrir quelques chiffres autour du gaspillage alimentaire. De même, affiches et flyers ont été conçus et mis à disposition pour faire la promotion dans chaque MM. Une évaluation de l’atelier était réalisée directement en fin d’activité mais également un mois plus tard pour estimer l’impact de l’atelier sur le comportement des participants.

Evaluation Tas d'beaux restes

Questionnaire : Les gaspillage alimentaire

Flyer

 

Étapes du projet :

Octobre 2017 : contact avec les MM et CC par mail, puis par téléphone.

Novembre 2017 – Février 2018: création de l’atelier et les outils.

Mars 2018: demande de subvention à Equal.brussels pour pouvoir prester les ateliers à un tarif symbolique pour les MM.

Avril 2018 : acceptation de notre demande de subvention par Equal.brussels.

Mai 2018 : nouvelle promotion auprès des MM.

03/09/2018 : radio spot pour la promotion de notre atelier et les Rencontres Good Food.

Septembre à novembre 2018: prestations des ateliers dans différentes MM.

Retour d’expérience :

Toutes les MM et presque tous les CC qui étaient intéressés par notre atelier ont demandé un tarif social. Il s’agit d’un public précarisé et en général ils demandent une participation symbolique à leur public. Comme ceci n’était inclus ni dans le subside de Good Food, ni dans notre subside de base, nous avons dû chercher une solution. Nous avons finalement sollicité et obtenu un subside de Equal.brussels.

Ceux qui veulent travailler avec ces partenaires doivent tenir compte de cette barrière et prévoir un tarif social pour les activités organisées. Aussi, avec ce public, tout le monde ne dispose pas d’un ordinateur/smartphone ou d’une adresse électronique (fracture numérique).

Pour les évaluations en vue d'estimer l’impact de l’atelier, il faut trouver des solutions/alternatives aux courriels pour les réaliser. Les responsables de Maisons Médicales ont contacté les participants par SMS ou par téléphone ou par contact personnelle au MM. Par ailleurs, certaines MM ne disposent pas d’une salle assez grande ou d’une cuisine pour organiser l’atelier. Peut-être prévoir dans le budget l’option de louer une salle ailleurs pour ne pas les exclure.

Nous avons remarqué un manque de maîtrise de la langue (notamment la lecture) chez certains participants mais le personnel de la MM apportait une aide à la compréhension pour ces participants, notamment pour l'évaluation.

Attention aussi à contacter les MM bien à l’avance car leurs agendas et programmations sont en général fait à l’avance pour un trimestre.

Pour clôturer, tous les participants ont apprécié la rencontre et l'atelier, ils ont adoré les recettes proposées. Bonnes et simples ! Ils sont tous repartis motivés pour agir plus efficacement à leur domicile.

Catégorie de ressource: 
Public cible: 
Langues de la ressource: 
Français
Eline De Blander en Luc Degraer